Trio Expeka

La parole engagée des Antilles d'ici et de là-bas

Casey : Voix
Sonny Troupé : Percussions
Célia Wa : Flûte

Le « ka » d’« Expéka trio » est celui du gwoka, cette musique traditionnelle guadeloupéenne rythmée par le tambour Ka. Ce tambour a été le premier instrument du percussionniste Sonny Troupé. Aux côtés de la rappeuse Casey et de la flûtiste Célia Wa, le gwoka se mêle au jazz et au hip hop. Et les cultures font de même. La rappeuse et le batteur partagent la même exigence du devoir de mémoire. Ils font le pont entre Guadeloupe et Martinique.
Elle, fille de Martiniquais née et élevée en France, a choisi le rap pour s’approprier sa culture antillaise et dénoncer les maux de sa génération. Lui a grandi en Guadeloupe, auprès d’un père joueur de gwoka. Cette musique née pendant l’esclavage aux Antilles tire ses origines de la musique africaine chantée et jouée par les esclaves des anciennes plantations. Elle symbolise la résistance à l’oppression esclavagiste et se fait le porte-voix des mouvements indépendantistes.
Sonny Troupé, la rappeuse Casey et Célia Wa, flûtiste et chanteuse guadeloupéenne engagée, artiste remarquée de la nouvelle génération « soul & ka », forment ExpéKa Trio.
« Le gwoka, c’est de la pulse. Comme le rap. Sonny a un rapport ouvert à son instrument, et moi je n’ai jamais refusé d’aller sur d’autres terrains. On se retrouve dans cette zone grise où tout est possible. », déclare Casey.