Le son de l’encre

Ensemble souffle nomade

L'art du graphisme asiatique et geste musical

François Daudin Clavaud Conception et direction artistique Tao Yu, Claire-Mélanie Sinnhuber, Gualtiero Dazzi et François Daudin Clavaud Composition Michel Boizot, François Daudin Clavaud et Xavier Saint-Bonnet Flûtes
Dessin : calligraphie du Chinois ShanShan Sun, manga de Jirô Taniguchi, drawing show du coréen Kim Jung-gi

Le geste d’artistes inspirés par la calligraphie asiatique fait ici écho aux flûtes de l’Ensemble souffle nomade. Il n’est pas question ici que musique ou dessin se subordonnent l’un à l’autre mais bien plutôt que ces deux arts interagissent véritablement. D’où la conception d’un espace scénique entièrement dédié à la projection d’images sur volumes suivant le principe du mapping vidéo. Les musiciens y seront intégralement immergés.
Les compositions originales s’inspirent de deux techniques de l’art du trait en Asie.
La compositrice Tao Yu crée une toute nouvelle partition pour sublimer au mieux cet art exécuté grâce à un savoir-faire unique. Le compositeur Gualtiero Dazzi rend compte quant à lui de l’incroyable talent du coréen Kim Yung Gi. L’un des plus illustres dessinateurs au monde. En partie parce qu’il possède la capacité de mémoriser tout ce qu’il voit et de le restituer sous forme de dessin.
Enfin, la compositrice Claire-Mélanie Sunnhuber s’est imprégnée de l’univers du manga L’homme qui marche de Jirô Taniguchi. Elle crée une partition au style sensible et minimaliste en adéquation parfaite avec ce personnage qui déambule dans son quartier en prêtant attention à des détails que tous ignorent.