Le cri du Caire

Abdullah Miniawy

Chant soufi et slam égyptien

Abdullah Miniawy : Chant
Peter Corser : Saxophone, clarinette
Karsten Hochapfel : Violoncelle, guitare

Il milite avec les armes de la rhétorique. Chanteur soufi, écrivain, poète et slameur, Abdullah Miniawy est devenu porte-voix de la jeunesse égyptienne pendant la révolution de 2011. Il a joué devant des dizaines de milliers de personne sur les places du Caire et dans les clubs de la ville en marge des mouvements révolutionnaires, avant de s’installer en Europe où il multiplie les projets. Attaché à la liberté et à la circulation des idées, il poste ses morceaux en écoute libre sur Internet.

Projeté dans les boucles hypnotiques distillées par le souffle continu de Peter Corser et les volutes des cordes de Karsten Hochapfel, l’art des mots de l’Egyptien Abdullah Miniawy transcende toute frontière et clame haut et fort les désirs de liberté et de justice de tous les peuples aux voix annihilées par la dictature, la violence et le totalitarisme. Il est des cris qui réveillent les esprits en musique. Le Cri du Caire est de ceux-là grâce à la voix hypnotisante d’Abdullah Miniawy, son mélange unique de rock, de mysticisme et de jazz, tantôt punk, psychédélique, séculaire ou avant-gardiste.