Le bulldozer et l’olivier

Yvan Corbineau / Naïssam Jalal / Osloob

Un conte musical entre Palestine et Israël

Yvan Corbineau : Texte et voix
Naïssam Jalal : Composition, flûtes et voix
Osloob : Composition, rap et chant
Marek Havlicek : Régie son

Dans le bulldozer et l’olivier, le réel prend racine progressivement dans le conte musical. Le texte aborde, tout en douceur d’abord, l’affrontement qui oppose les deux personnages du titre. Le fil est narratif mais il est entrecoupé de fragments qui laissent respirer le conte : dialogues, chansons, descriptions, histoires vécues, proverbes, poèmes...
Si la Palestine et Israël sont suggérées, les deux nations ne sont presque jamais nommées. L’affrontement conté prend donc un tour universel évoquant toute autre forme de lutte pour une terre. La musique, créée spécialement pour le texte, n’est pas une simple illustration. Elle plante les décors, éclaircit ou décale les situations, les renforce, ménage l’espace nécessaire pour que le texte soit entendu...
La flûte de Naïssam parle sans aucun mot, distillant l’émotion que le texte, dans sa retenue, se refuse. Osloob, avec ses compositions teintées de jazz et de hip-hop permet d’atteindre la rudesse et la simplicité que le duo appelle de ses vœux.