Joëlle Léandre / Pascal Contet

Rencontre entre deux géants de l’improvisation libre

Joëlle Léandre : Contrebasse
Pascal Contet : Accordéon

Pour qualifier le duo de la contrebassiste et de l’accordéoniste, il y a un mot, récurrent : l’audace. Dans leurs carrières solos respectives comme dans le duo qu’ils forment ponctuellement depuis vingt-cinq ans, ils n’en manquent pas en effet. Ils n’ont jamais voulu choisir entre écriture et improvisation, entre contemporain, jazz et tout le reste. Joëlle Léandre et Pascal Contet possèdent cette formidable faculté de toujours trouver la note la plus juste, le geste, le propos, l’intention qui font dire que c’est exactement ce qu’il fallait jouer à ce moment-là. Le talent instinctif en somme.

Ses activités de créatrice et d’interprète, tant en solo qu’en ensemble, ont conduit Joëlle Léandre sur les plus prestigieuses scènes européennes, américaines et asiatiques. Outre-Atlantique, elle a travaillé avec Merce Cuningham, Morton Feldman ou John Cage, qui lui a dédié ses œuvres... Elle a également collaboré avec les plus grands noms du jazz et de l’improvisation, comme Derek Bailey, Anthony Braxton ou George Lewis. Au chapitre de la danse contemporaine, elle est sollicitée par des chorégraphes et danseurs tels que Yano, Dominique Boivin, Mathilde Monnier, Elsa Wolliaston, Josef Nadj. Elle a enregistré plus de 180 disques.

Pascal Contet n’a jamais voulu se défaire de son accordéon, instrument qu’on lui conseillait d’oublier pour un autre, plus noble... Dès 1993, il s’est attaché à la constitution d’un répertoire pour accordéon et compte aujourd’hui à son actif environ 300 créations issues de compositeurs influents tels que Claude Ballif, Franck Bedrossian et Luciano Berio, entre autres. Invité par de prestigieux festivals nationaux et internationaux, il joue avec l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre National de l’Opéra de Paris ou l’Orchestre de Chambre de Lausanne...