Ensembles de saxophones du CRR / Claude Delangle

Le saxophone sous tous les angles

Claude Delangle : Saxophone
Classe de saxophone du CRR de Grenoble

1ère partie (14h30)

Benjamin Attahir Début en si pour trois saxophones sopranos (3’)
Claude Delangle, Alexandre Doisy et un élève du CRR

Ton-That-Tiêt Vo De III (6’20’’) pour saxophone alto solo (Création mondiale)

Jean-Sébastien Bach Concerto en la majeur pour hautbois d’amour BWV 1055 (15’)

2ème partie (16h)

Ton-That-Tiêt Moments Rituels II pour ensemble de saxophones (11’30’’)

Thierry Escaich Le Chant des ténèbres, Concerto pour saxophone soprano solo et ensemble de douze saxophones (15’)


Les élèves de la classe de saxophone du Conservatoire de Grenoble (CRR) rencontrent un maître de l’instrument en la personne de Claude Delangle, professeur de saxophone au Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSDP). Dans le cadre des collaborations entre le festival et le CRR, le saxophoniste contemporain est invité pour une master class dont l’aboutissement donnera lieu à un concert d’œuvres et transcription contemporaines interprétées par Claude Delangle en solo et par l’ensemble de saxophones répartis dans l’espace de la Grande Bibliothèque de l’ancien musée de peinture.
Le programme permet aux élèves du Conservatoire d’exercer leur talent dans les styles les plus variés. « L’œuvre de Tôn-Thât Tiêt entretient une belle relation avec les musiques traditionnelles du Viêt Nam d’où est originaire le compositeur. », explique Claude Delangle. Lui-même jouera, en solo, une création du même compositeur.
Dans deux autres pièces, le saxophoniste d’exception accompagne en soliste le grand ensemble, qui va du saxophone sopranino au saxophone basse. Thierry Escaich, organiste contemporain de grand talent, signe un concerto pour un ensemble de saxophones. Le thème principal de Ce Chant des ténèbres reprend celui, fameux, utilisé par Berlioz dans sa Symphonie fantastique. En ouverture, le concerto pour hautbois d’amour, qui fait l’objet d’une transcription pour saxophone, est l’occasion, pour les élèves, de travailler le style baroque. Sous la direction de leur professeur Alexandre Doisy, qui fut lui-même l’élève de Claude Delangle au Conservatoire de Paris, les élèves seront en confiance pour se prêter à l’exercice du concert qu’ils appellent de leurs vœux.