SAMEDI 18 MARS AUX DÉTOURS DE BABEL

Publié le 18 mars 2017

14H30 Visites du Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent "A LA RENCONTRE DE MARTINUS

Dans le cadre du festival des Détours de Babel, l’archéologue Laëtitia Vendittelli propose une découverte du site de Saint-Laurent et de l’anthropologie à travers l’histoire reconstituée mais aussi imaginaire, d’un homme de l’Antiquité.

15H30 Vernissage de l’installation ÉTOILE DE BABEL au Musée Archéologique Grenoble Saint Laurent

Au commencement, une seule langue aurait permis aux hommes de communiquer entre eux, puis elles se multiplièrent… Mais toute cette diversité linguistique est en train de fondre, et parmi les quelques six mille langues du monde, un grand nombre est menacé, ce phénomène s’accélérant d’année en année. On estime qu’à l’heure actuelle, une langue disparaît environ toutes les deux semaines.
Cette « Étoile de Babel » permet de découvrir cinq langues menacées, venant de chacun des cinq continents. Toutes ne sont pas dans la même situation : certaines sont dans un état de quasi disparition (l’une est même éteinte), pendant que d’autres, bien que fragiles, sont soutenues par des mesures de revitalisation.

16H30 Inauguration du festival à la Maison de l’International

18H LE GRAND SBAM ORCHESTRE Concert en forme de Trou de Ver 18H Salle Olivier Messiaen

Ensemble mutant pratiquant une fusion entre musiques terriennes et vibrations cosmiques, le Grand Sbam, composé de cerveaux hydriques,musiciens savants et d’une danseuse « flamencosmique » vous emmène dans sa folie musicale interstellaire ! Au milieu d’une forêt de haut-parleurs, l’Orchestre vous guide dans une musique ondulatoire en ricochets dans laquelle vous incarnez le galet rond et plat rebondissant sur la mare de l’univers enformation.

> Voir le teaser

20H30 99 MARC NAMMOUR LORENZO BIANCHI HOESCH 20H30 La Source Fontaine

99 : dernier de la liste de numéros que propose l’administration française pour déterminer le lieu d’origine des individus, il concerne toute personne, française ou non, née à l’étranger. Marc Nammour, accompagné de musiciens inventifs, interroge les sens politiques et poétiques du numéro 99 et dresse l’impossible inventaire de ce qui fonde une identité et la certitude d’être en mouvement, d’être venu, parti, d’avoir traversé une terre, une mer, des cultures et des traditions variées.

> Voir le teaser