Grenoble - Musée Archéologique Grenoble Saint Laurent

ÉTOILE DE BABEL

MARIE-HÉLÈNE BERNARD

Cinq langues en voie de disparition revivent

Cinq langues en danger à découvrir
Cinq histoires à écouter

Au commencement, une seule langue aurait permis aux hommes de communiquer entre eux, puis elles se multiplièrent… Mais toute cette diversité linguistique est en train de fondre, et parmi les quelques six mille langues du monde, un grand nombre est menacé, ce phénomène s’accélérant d’année en année. On estime qu’à l’heure actuelle, une langue disparaît environ toutes les deux semaines.
Cette « Étoile de Babel » permet de découvrir cinq langues menacées, venant de chacun des cinq continents. Toutes ne sont pas dans la même situation : certaines sont dans un état de quasi disparition (l’une est même éteinte), pendant que d’autres, bien que fragiles, sont soutenues par des mesures de revitalisation.

Déroulement de l’installation
En se dirigeant successivement auprès d’un des cinq haut-parleurs de l’installation, on peut écouter cinq histoires, qui évoquent en filigrane un monde où humains, animaux et esprits vivent dans une grande proximité :

  • « Le crabe de cocotier », racontée par Ropo en araki et collectée par Alexandre François Cette langue océanienne, parlée dans une île du Vanuatu par seulement quelques familles, est considérée comme une voix en extinction rapide.
  • « Mère Céleste », racontée par Tian Xiufang en lazé et collectée par Alexis Michaud Cette langue tibéto-birmane n’est plus parlée que par trois cent personnes habitant un coin du Sichuan (Chine)
  • « L’homme qui mangeait du poisson », racontée par Saniç Tevfik en ubykh et collectée par Georges Dumézil Cette langue, qui était parlée près de la Mer Noire, s’est éteinte avec son dernier locuteur en 1992 ; mais elle a été étudiée et même transcrite par plusieurs linguistes.
  • « Deux frères », racontée en taa et collectée par Christfried Naumann Cette langue, connue aussi sous le nom de !Xóõ, parlée au Botswana par environ trois mille locuteurs, fait partie de la famille étonnante des langues khoisanes, plus connues sous le nom de langues « à clic »
  • « La glace » racontée en inupiaq par Leo Kinneeveauk
    Avec ses deux mille locuteurs vivant en Alaska, cette langue est considérée comme fragile, mais est défendue par de nombreuses initiatives de la part de la communauté qui la parle

Sources : Pangloss Collection, Projet Langues en danger, Alaska Natives Languages Voix de Stefano Bulfon, Sun-Young Pagh, José Reynes, Satancouley Diaby et Kolin Kobyashi (pour les traductions en français)

Co-accueil Détours de Babel / Musée Archéologique Grenoble - Saint Laurent


> INAUGURATION LE SAMEDI 18 MARS A 15H30